Le film

Neufs garçons âgés de 13 à 16 ans sont pensionnaires d’un Centre éducatif fermé, une structure alternative à la prison. Ils sont volontaires pour participer à un projet pédagogique inédit: encadrés par des éducateurs, ils vont parcourir la France pour découvrir des lieux qui ont marqué l’Histoire de la justice des mineurs. Prisons, bagnes pour enfants, maisons de correction, colonies agricoles et pénitentiaires, ces établissements feront défiler sous leurs yeux deux siècles de politiques publiques face à l’enfance délinquante.

Au travers de cette prise de contact avec l’Histoire, ce sont leurs histoires personnelles qui se révèlent peu à peu. Mal-être, difficultés psychologiques, sociales ou familiales, les histoires se répètent quand l’Histoire, elle, rappelle que face à sa jeunesse en dérive, la société a toujours oscillé entre coercition et prévention, éducation et répression.

En observant l’Histoire de cette jeunesse délinquante, c’est finalement sur leurs propres trajectoires de vie que ces jeunes sont amenés à se pencher.

Bande-annonce

Le projet

Le projet “En quête de Justice” implique des jeunes pensionnaires d’un Centre éducatif fermé (CEF) dans la réalisation d’un film documentaire sur l’Histoire de la Justice des mineurs en France. A l’origine du projet, Karim et Jérémy, éducateurs au CEF de la Chapelle-Saint-Mesmin, réfléchissent à une activité pédagogique qui aiderait les mineurs placés sous leur responsabilité à mieux comprendre les mesures de justice dont ils font l’objet. La Justice dispose aujourd’hui d’un large panel de mesures qui sont indispensables pour répondre aux actes de délinquance commis par des mineurs. Mais au fil des années, ces éducateurs font souvent le même constat : les jeunes éprouvent une grande difficulté à comprendre les tenants et les aboutissants des multiples mesures dont ils peuvent faire l’objet. Or la compréhension du fonctionnement de la Justice et de ses institutions est essentielle à leur apprentissage de la responsabilité et à une prise de conscience de la situation judiciaire dans laquelle ils sont engagés. En incitant ces jeunes à poser des questions sur l’Histoire de la Justice, les éducateurs espèrent les amener à se questionner sur leurs propres trajectoires d’enfants en situation de délinquance. 

Pour des jeunes en grande difficulté sociale, frappés par l’échec scolaire et parfois pris dans la spirale de la violence, participer à la réalisation d’un film documentaire n’est pas une expérience qui va de soi. Ils doivent d’abord se familiariser avec la manipulation des outils audiovisuels, prendre part à la logistique et respecter les règles de conditions de tournage. Ils participent aussi à l’élaboration du scénario et doivent apprendre à formuler des questions d’entrevues. Pour eux qui ne perçoivent souvent la Justice que dans sa dimension punitive et répressive, c’est l’occasion d’échanger avec des acteurs de la Justice dans un cadre extra-judiciaire. Ils sont donc appelés à développer des qualités de sociabilité avec des personnes et dans des environnements qui sont très éloignés de leur réalité sociale.

A l’heure des réseaux sociaux, c’est enfin l’occasion d’essayer d’éveiller chez eux un regard critique sur les grands flux de l’image auxquels ils sont exposés, de comprendre par exemple le rôle du montage dans la construction d’un discours, ou l’importance d’identifier des sources fiables.

Voir le film

En quête de Justice est actuellement en post-production.

Toutes les informations sur la diffusion disponibles ici à partir du 20 mai 2019 !

L'équipe du film

Karim Izem

Educateur

Jérémy Siounandan

Educateur

Antoine Lassagne

Réalisateur

Maria Pilar Zuniga

Productrice

Partenaires

Le projet En Quête de Justice n’aurait pu voir le jour sans le soutien de partenaires publics et privés

qui ont contribué au financement de l’activité pédagogique ou à la production du film:

Informations complémentaires

En quête de justice | Un Documentaire sur la Justice des Mineurs en France